Passer au contenu principal
˲Voir toutes les questions

Radiofréquences

Question précédente

Qu’en est-il des radiofréquences émises par les compteurs de nouvelle génération ? Présentent-elles un risque pour la santé ?

Question suivante

Les compteurs de nouvelle génération ne présentent aucun risque pour la santé.

Hydro-Québec est consciente que certaines personnes ont des préoccupations à l’égard de la santé et, depuis plusieurs années, l’entreprise suit de très près les recherches réalisées sur les effets potentiels des radiofréquences.

La solution retenue pour le remplacement des compteurs se conforme largement aux normes de Santé Canada qui est l'autorité reconnue en la matière. Les directives concernant les niveaux d’exposition sécuritaires sont fondées sur des études menées au Canada et à l’échelle mondiale au cours des dernières décennies.

Le niveau d’exposition aux radiofréquences à un mètre d’un compteur de nouvelle génération est 55 000 fois inférieur aux limites recommandées par Santé Canada. La société Royale du Canada a par ailleurs considéré que les limites fixées par Santé Canada étaient adéquates compte tenu de l’état des connaissances scientifiques à ce jour (lien vers le rapport).

Le niveau de radiofréquences émis par les compteurs de nouvelle génération est de loin inférieur à ceux de la plupart des appareils domestiques (cellulaires, four à micro-ondes, etc.). Pour en savoir plus, consultez le tableau intitulé Comparaison des niveaux d’émission de radiofréquences.

Les compteurs de nouvelle génération sont conformes aux normes d’Industrie Canada qui exigent que les produits utilisant des radiofréquences soient conçus et installés de façon à assurer des niveaux d’exposition sécuritaires.

En décembre 2011, à la lumière d’une analyse portant sur les caractéristiques techniques des compteurs de nouvelle génération, Santé Canada a émis un avis à ce sujet ; on y peut lire que « Santé Canada a conclu que l’exposition à l’énergie radiofréquence des compteurs intelligents ne pose pas de risque pour la santé publique ».

En mars 2012, le ministère de la Santé et des Services sociaux a déposé un avis confirmant que les compteurs de nouvelle génération « ne posent pas de risque pour la santé ». Le ministère a réitéré son opinion à l'automne 2013.

Une étude publiée conjointement par le magazine Protégez-vous et Polytechnique Montréal (dont la brigade électro-urbaine a évalué
l’environnement de 23 résidences et de 34 lieux publics dans plusieurs régions du Québec) conclut que les compteurs de nouvelle génération sont conformes aux normes et que leurs émissions de radiofréquences sont largement en deça de la limite fixée pour le Canada. Le dossier est accessible sur le site de Protégez-vous, au www.pv.ca/ondes_101. Pour accéder à l’information, on doit cependant s’inscrire GRATUITEMENT.

Le point sur les radiofréquences Le point sur les radiofréquences ˲

Le point sur les radiofréquences

Le niveau d’exposition aux radiofréquences à un mètre d’un compteur de nouvelle génération est environ 55 000 fois inférieur aux normes de Santé Canada. Peu importe la distance à laquelle on se situe d’un compteur de nouvelle génération, celui-ci est sécuritaire.

Fermer  la fenêtre

Le niveau d’exposition aux radiofréquences à un mètre d’un compteur de nouvelle génération est environ 55 000 fois inférieur aux normes de Santé Canada. Peu importe la distance à laquelle on se situe d’un compteur de nouvelle génération, celui-ci est sécuritaire.

Foire aux questions associées